Covid-19 - Mise à jour 22/03/2021


 

Je me vaccine / Questions/Réponses des patients de la maison médicale

 

  • Quelles sont les contre-indications liées au vaccin contre la Covid-19 ? 

Si vous présentez des allergies graves à des médicaments ou des vaccins, il est vivement conseillé d’en parler avec votre médecin.

Si vous avez des troubles de la coagulation ou êtes sous anticoagulants, il est recommandé d’agir avec précaution : le vaccin est autorisé mais veuillez-vous adresser à votre médecin traitant avant de prendre la décision de vous faire vacciner. Ainsi il faudra informer le professionnel de santé de votre condition et s’assurer :

  • Que l’injection se fait bien en intramusculaire (PAS en sous-cutané).
  • Et avec aiguille fine et compression longue (>2 minutes)
  • Après vérification de l’INR dans la zone thérapeutique (si indiqué).

Les maladies auto-immunes ou inflammatoires ne sont pas contre-indiquées à la vaccination, sauf si elles ne sont pas stabilisées.

En cas de doute par rapport à votre état de santé ou une possible interaction avec un traitement votre médecin généraliste est là pour répondre à vos questions.

 

  • Quels sont les risques liés au vaccin ?

Comme tous les médicaments, les vaccins peuvent provoquer des effets indésirables mais ils ne surviennent pas chez tout le monde. Ces effets indésirables sont généralement légers à modérés, tels que de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête ou une réaction locale (douleur, rougeur, gonflement). Ces symptômes disparaissent d'eux-mêmes en quelques jours ou peuvent être si nécessaire soulagés par la prise d’antidouleurs/antipyrétiques aux doses habituelles (paracétamol).

 

Dans de rares cas, une réaction plus sévère peut également être observée. Le risque d’effets indésirables graves ou de longue durée est très faible, mais ne peut jamais être exclu. Cela s'applique non seulement aux vaccins contre la COVID-19, mais aussi à tout médicament, y compris tout vaccin.

Les effets indésirables les plus fréquemment observés lors des essais cliniques des vaccins contre la COVID-19 sont mentionnés dans les notices des produits.

 

Pfizer/BioNtech (Comirnaty)


Selon la notice de Comirnaty, les effets indésirables les plus fréquents (peuvent affecter plus d’une personne sur 10) sont :
•    douleur et gonflement au site d’injection,
•    fatigue,
•    céphalée,
•    douleur musculaire, douleur articulaire,
•    fièvre,
•    frissons.

Ces effets ont été généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résolus en quelques jours après la vaccination. Une moindre fréquence de la réactogénicité a été observée chez les sujets les plus âgés. 

 

Moderna (COVID-19 Vaccine Moderna)


Selon la notice de Moderna, les effets indésirables les plus fréquents (peuvent affecter plus d’une personne sur 10) sont : 
•    gonflement dans l’aisselle,
•    maux de tête,
•    nausées,
•    vomissements,
•    douleur musculaire, douleur articulaire et raideur,
•    douleur ou gonflement au site d’injection,
•    fatigue importante,
•    frissons,
•    fièvre.

Les réactions indésirables locales et systémiques ont été plus fréquemment rapportées après la deuxième dose qu’après la première.

Ces effets ont été généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résolus en quelques jours après la vaccination. Une moindre fréquence de la réactogénicité a été observée chez les sujets les plus âgés. 

 

AstraZeneca (COVID-19 Vaccine AstraZeneca)

 

Selon la notice d’AstraZeneca, les effets indésirables les plus fréquents (peuvent affecter plus d’une personne sur 10) sont :
•    sensibilité, douleur, chaleur, démangeaisons ou ecchymoses au site d’injection,
•    sensation de fatigue ou sensation de malaise général,
•    frissons ou sensation de fièvre,
•    céphalées,
•    nausées,
•    douleurs articulaires ou musculaires.
 
Ces effets ont été généralement d’intensité légère ou modérée et se sont résolus en quelques jours après la vaccination. Par rapport à la première dose, les effets indésirables observés lors de la seconde dose étaient plus légers et moins fréquents.


Depuis le 7 janvier 2021, l'AFMPS publie un aperçu cumulatif des effets indésirables signalés suite à l'administration d'un vaccin contre la COVID-19 en Belgique. Cet aperçu est publié chaque jeudi sur le site internet et partagé sur les réseaux sociaux de l’AFMPS.
Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans les notices. 

 

  • Est-ce que j’ai le droit de choisir quelle marque de vaccin on va me donner ?

A ce jour non : l’achat et la distribution des doses par les autorités compétentes ne laisse pas la possibilité aux usagers de choisir quel type de vaccin ils souhaitent utiliser. Lorsque le nombre de doses disponibles sera plus important il sera envisageable de laisser le choix aux usagers.

 

  • Est-ce que je peux encore transmettre le coronavirus si je suis vacciné ?

Pour l’instant nous n’avons pas la réponse à cette question.

Nous avons encore trop peu de recul pour évaluer l’influence de la vaccination sur la transmission.

Cependant, les premiers résultats sont encourageants et montrent que la présence du virus chez les sujets vaccinés est plus faible.

De plus, sur la base d’expériences menées sur des singes, la vaccination semble avoir une influence sur le nombre de jours pendant lesquels une personne est contagieuse. En outre, en influant sur les symptômes tels que les éternuements et la toux, elle aura également un effet sur la transmission.

Théoriquement, comme pour les autres vaccins, celui pour la COVID-19, devrait rendre cette maladie moins voire plus contagieuse.

Dans ce contexte d’incertitude il est important d’atteindre l’immunité collective pour limiter la circulation du virus d’où l’importance de la vaccination à grande échelle.

 

  • Est-ce que mon médecin traitant va me vacciner ?

 Selon votre groupe d’appartenance et la date à laquelle vous vous ferez vacciner cela peut changer. Veuillez-vous référer au tableau ci-dessous :

 

 

  • Le vaccin est-il efficace ?

Une étude de grande ampleur publiée dans le prestigieux New England Journal of Medicine confirme l’efficacité du vaccin Pfizer par l’analyse des données de quelques 1,2 million de personnes en Israël. Elle montre que la vaccination a réduit de 94% les cas symptomatiques du COVID-19 de 92% les cas graves de la maladie, et 87%les hospitalisations. Ces taux sont obtenus au moins sept jours après la seconde injection.

 

  • Est-ce que je peux encore attraper le Coronavirus si je suis vacciné ?

Le risque de contracter la COVID-19 est bien plus faible chez les personnes ayant reçu ce vaccin, mais celui-ci – comme n’importe quel autre vaccin – n’est pas efficace à 100 %.

Lorsqu’une personne reçoit un vaccin, elle n’est pas immédiatement protégée. L’organisme a besoin de quelques semaines pour se protéger. L’effet d’un vaccin sur la transmission du virus n’est pas encore connu. Cette question fait actuellement l’objet de vastes études scientifiques. Pour l’instant, il importe dès lors de continuer à suivre toutes les mesures d’hygiène et de distanciation sociale

 

https://www.afmps.be 

Vaccination COVID-19 - Setis Wallon

 

 

Covid-19 - Mise à jour 29/01/2021


 

Questionnaire sur la campagne de vaccination Covid-19

 

Lien vers le questionnaire en ligne

Lien vers le questionnaire à imprimer et à remettre à l'accueil 

 

 

 

Covid-19 - Mise à jour 05/05/2020


 

Covid-19 - Mise à jour 18/03/2020


RAPPEL DES CONSIGNES

  1. Si vous présentez des symptômes tels que : écoulement nasal, mal de gorge, toux, état grippal ou fièvre :
  • prenez contact par téléphone avec votre médecin généraliste qui évaluera la situation, ne vous rendez pas au cabinet médical, ni aux urgences
  • si vous avez besoin de médicaments (prescrits ou non), ne vous rendez pas chez votre pharmacien habituel mais téléphonez-lui afin de fixer les modalités de transmission de l’ordonnance et de dispensation des médicaments
  1. Respectez les recommandations et les dispositions particulières par votre médecin ou votre pharmacien
  2. Evitez de faire des stocks de médicaments. Il n’y a pas de pénurie annoncée.

 

Votre santé, nos accueillants et nos prestataires face à notre ennemi commun : le COVID-19.


Notre maison médicale reste, bien évidement, ouverte pour vous aider à combattre cette épidémie.

  • Si vous ne présentez pas de symptômes d’infection, votre prestataire de soins vous accueillera sans aucun problème, comme d’habitude.
  • Si, par contre, vous présentez fièvre, toux ou rhume, ne venez pas à la maison médicale. Restez chez vous et appeler nos accueillants, Nathalie ou Stéphane.

               Ils vous mettront en contact avec votre médecin qui vous interrogera, vous expliquera la 

               marche à suivre et pourra suivre votre évolution si vous l’en informez.

ATTENTION :

si vous aviez un rendez-vous prévu avec un autre prestataire de Bequet, annulez ce RV  afin de ne pas faire attendre inutilement votre prestataire.

Si un prestataire autre que votre médecin, devait se rendre chez vous pour des soins infirmiers ou kinés, prévenez ce prestataire pour qu’il vous contacte et s’arrange avec vous.

 

Suivez bien les conseils donnés pour lutter contre la propagation de ce virus car plus nous les suivrons, moins le virus pourra se propager :

  • Hygiène des mains
  • Rester à la maison tant que vous êtes malades (minimum 7 jours) et rappeler votre médecin si votre état s’aggrave (T°, toux, état général…).
  • Surveiller votre Température ( il y a T° si > à 37°2 en bouche ou > à 37°5 à l’anus)
  • N’allez pas aux « urgences » de l’hôpital sans l’avis de votre médecin ou du médecin de garde
  • Suivez bien les conseils repris dans l’annexe E

Prenez bien soin de vous et prenez soin d’autrui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que puis-je faire pour ma santé

A la fin de l'année dernière, un nouveau coronavirus (Covid-19) est apparu en Chine. Depuis lors, le virus a atteint notre pays. Les autorités sanitaires belges mettent tous les moyens en oeuvre pour protéger la santé de chacun.

Vous pouvez appliquer les mesures suivantes pour améliorer votre hygiène personnelle:

  • 1. Restez à la maison si vous êtes malade.
  • 2. Lavez-vous régulièrement les mains.
  • 3. Utilisez toujours des mouchoirs en papier neufs et jetez-le ensuite dans une poubelle fermée.
  • 4. Si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude.

Contribuez à ralentir la propagation du virus grâce aux conseils suivants:

  • 1. Evitez de donner la main, embrasser ou étreindre lorsque vous saluez quelqu'un
  • 2. Faites attention aux groupes à risque (personnes de plus de 65 ans, diabétiques, personnes souffrant de maladies cardiaques, pulmonaires ou rénales, personnes immonudéprimées, ...) .
  • 3. Les enfants ne tombent pas gravement malades à cause du coronavirus, mais peuvent le propager facilement. Le contact entre les enfants et les personnes âgées n'est donc pas recommandé.
  • 4. Essayez de garder vos distances dans les endroits à forte fréquentation.
  • 5. Évitez tout contact avec des personnes visiblement malades ou gardez une distance suffisante.

Puis-je encore être testé(e)?

Actuellement, les tests sont réservés uniquement aux cas graves et au personnel de santé.

 

Mesures pour la santé d’autrui


Tout le monde peut contribuer à la lutte contre le coronavirus.

D'une part, en ralentissant la propagation du virus et, d'autre part, en protégeant les personnes vulnérables de notre pays.